Le choix du gestionnaire du recouvrement contentieux

Le choix du gestionnaire du recouvrement contentieux

Le recouvrement contentieux est une démarche soutenue et encadré par le droit français. Elle conduit à la saisie des biens mobiliers, immobiliers ou comptes bancaires du débiteur. Toutefois, ces mesures ne sont applicables que sous certaines conditions pour éviter les atteintes aux droits des autres et s’effectuent selon un délai d’action important.

Le gestionnaire du recouvrement contentieux

Le gestionnaire du recouvrement contentieux est un professionnel chargé d’assurer le recouvrement des créances litigieuses par la contribution à la maîtrise des risques financiers éventuels. Une fois la démarche de pré-contentieux est mise en œuvre, il réalise les opérations de procédure individuelle ou collective, gère les relations avec les tribunaux, effectue une veille juridique et règlementaire dans son domaine d’activité  en faisant preuve d’organisation et de rigueur.

Son savoir-faire technique et relationnel leur permet de réinvestir leurs connaissances et s’adapter aux nouvelles règlementations et procédures. En cas d’anomalies son intervention est indispensable, mais il doit aussi faire part des informations confidentielles et diffusables. Son rôle est décisif pour convaincre et susciter l’adhésion.

Pour réussir dans sa mission il doit également écouter et reformuler les demandes, comprendre ses interlocuteurs et prendre en compte leurs attentes.

Comment se retrouve-t-on en redressement judiciaire ?

La procédure de redressement judiciaire est une des options possibles, avec la liquidation judiciaire, lorsque l’entreprise confronte des problèmes de non-paiements, c’est-à-dire quand il lui serait impossible de payer ses dettes. Le débiteur qui engage la procédure de redressement judiciaire doit disposer des documents comptables et financiers de l’entreprise.

La procédure n’implique pas la fin des contrats en cours (sauf si l’administrateur considère qu’ils peuvent aggraver la situation), l’activité continue donc. De plus, il y a interdiction de payer toute créance née antérieurement au jugement d’ouverture. Le tribunal peut accorder la cession si le débiteur est dans l’impossibilité d’assurer lui-même le redressement. Dernière possibilité : clôturer la procédure par extinction du passif, si le débiteur dispose des sommes suffisantes pour s’acquitter de ses dettes.

Assurer le service de recouvrement contentieux

Pour effectuer un recouvrement contentieux, il convient de faire appel à un établissement de crédit spécialisé  d’affacturage. L’affacturage recouvre trois prestations : Dans le cadre du recouvrement de créances, l’affactureur gère pour le compte de son client l’enregistrement des factures, la relance des débiteurs en cas de retard de paiement, assure les encaissements et le service contentieux en cas de non paiement.

*********************

Sources de l’article:

www.elegia.fr

www.societe-recouvrement-creances.fr

Articles similaires