Obtenir un devis de comptabilité pour son entreprise

expertise comptable

Qu’il s’agisse de faire un bilan ou de mettre à jour toutes les écritures liées à la paie, il vous faut les prestations d’un professionnel. Pour une entreprise, un devis d’expert-comptable est une étape incontournable avant de confier les tâches liées à la comptabilité à un prestataire externe. Voici quelques conseils pour trouver le devis qui répond le mieux à vos besoins.

S’assurer d’avoir affaire avec un expert-comptable

En France, seuls les professionnels inscrits à l’Ordre des Experts Comptables peuvent créer des comptes pour les entreprises clientes. Les professionnels titulaires d’un diplôme d’expertise comptable (DEC) peuvent s’inscrire auprès d’un institut agréé (on parle de professions réglementées). Le respect de ces deux conditions peut vous garantir une formation en comptabilité de haut niveau, vous fournissant certaines garanties en cas d’erreur. Parce que seul ce genre de spécialistes peut assurer les travaux de fiscalité… De même, en tant que tel, votre interlocuteur doit vous fournir un devis expert comptable.

Cette obligation est définie à l’article 150 du «Code de déontologie des experts-comptables». Par conséquent, avant de signer le devis, vous pouvez consulter la liste des commandes de prestation en fiscalité que votre prestataire a enregistrées sur Internet.

Les tarifs à mentionner obligatoirement dans le devis

Comme pour toute estimation, la lettre d’offre doit inclure le taux recommandé par votre prestataire. Cependant, dans cette profession, les frais sont gratuits. Ainsi, votre futur agent peut vous fournir gratuitement différentes méthodes de calcul de ses dépenses. Dans une entreprise, il existe principalement trois types de calculs de prix. Tout d’abord, il y a ce qu’on appelle « frais d’emballage ». Quel que soit le temps passé par votre comptable, des frais fixes vous seront facturés. C’est le type d’offre recommandé, car vous savez quoi soumettre (et le montant).

Par ailleurs, le professionnel peut vous facturer en fonction du temps qu’il passe sur les documents. Habituellement, l’accord stipule la facture horaire prévue en fonction de la tâche. Avant de signer un tel devis, le responsable commercial doit l’évaluer strictement. Sinon, vous pouvez voir le risque d’une augmentation des frais de comptabilité.

Il existe aussi des frais fixes qui peuvent être ajustés. Il s’agit d’une méthode de calcul des coûts qui combine les deux solutions précédentes. Dans votre devis, vous trouverez une suggestion de prix fixe, mais lorsque la tâche est en retard ou modifiée, vous pouvez l’ajuster à la fin. Encore une fois, dans ce cas, vous devez être très prudent.

Devis de comptabilité pour entreprise : points à vérifier

Lorsque vous demandez un devis à un comptable, vous créez généralement un bilan. Dans l’entreprise, cette tâche s’appelle: “la tâche de présentation des comptes annuels”. Cependant, en réalité, certaines entreprises la divisent parfois en deux parties. La première consiste à saisir votre comptabilité, vos comptes statistiques, vos écritures d’inventaire… La deuxième partie concerne essentiellement l’établissement d’un bilan.

Avant de signer le contrat, vérifiez si le devis proposé contient les deux parties de cette mission. De même, il y a peu de risques de «comptabilité» sans contrôle. Là encore, anticipez et déterminez les conditions tarifaires de votre cabinet d’expertise pour soutenir ces contrôles (fiscalité ou services sociaux).

Comme pour toute estimation, vous devez définir auprès de votre futur comptable les obligations dont il s’acquittera en votre nom et celles que vous continuerez d’assumer. De même, si vous souhaitez payer la TVA, n’oubliez pas de le spécifier et il remplira ces déclarations de revenus. Enfin, comme les chefs d’entreprise ne sont jamais trop clairvoyants, si vous optez pour un plan vraiment simplifié, pensez à demander un devis. En effet, n’oubliez pas que si votre entreprise dépasse la limite du micro, ce système sera obligatoire.

Le fonctionnement de la TVA en auto-entrepreneur
Les différents types de liquidation judiciaire